CH de Chateau du loir

Coopérations

Communauté Hospitalière de Territoire (CHT)

La Communauté Hospitalière de Territoire (CHT) est un cadre qui permet de développer des liens et des coopérations entre les établissements publics de santé sarthois. Il s’agit d’assurer un accès aux compétences médicales publiques sur tout le territoire soit en proximité, soit par une filière organisée avec un autre hôpital et ce, dans toutes les disciplines hormis la chirurgie cardiaque, la neurochirurgie et les greffes.
7 établissements publics de la Sarthe ont signé une convention le 23 octobre 2013. La Communauté Hospitalière de Territoire porte le nom de « Hôpitaux publics de la Sarthe ». Les établissements signataires de la convention sont les suivants :


Pour le patient

Plus de 560 000 Sarthois sont concernés par cette coopération hospitalière.
L’objectif est de faire bénéficier au patient de consultations avancées de spécialistes dans les hôpitaux de proximité où les équipes médicales sont en nombre plus restreint. C’est aussi de mieux coordonner et graduer les étapes du parcours patient en harmonisant les protocoles de prise en charge. Le patient peut par exemple recevoir une première partie de ses soins au Centre Hospitalier du Mans et avoir ensuite les soins de rééducation proches de son domicile. Inversement, le patient d’un établissement de santé de proximité peut avoir besoin ponctuellement de soins plus lourds nécessitant un plateau technique dédié. Le patient sera alors transféré dans l’établissement spécialisé et retournera à son établissement de proximité habituel après la réalisation des soins spécialisés.


Ce qui est déjà en place


Pour les professionnels médicaux et soignants

L’objectif est de rapprocher les équipes pour qu’elles se forment ensemble, qu’elles échangent sur leurs pratiques et s’inspirent des points forts de chacune.
Pour les équipes médicales, c’est aussi d’apprendre à mieux se connaître et à unir leurs forces dans un contexte de démographie médicale fragile.
Pour l’ensemble des soignants, il s’agit d’avoir une dynamique de partage des savoir-faire. Par exemple, le traitement des plaies aiguës et chroniques est complexe et évolue. Les infirmières, formées et diplômées (D.U. Plaies et cicatrisation) dans un hôpital, peuvent apporter leur expertise à d’autres collègues d’un autre établissement. Ces échanges visent donc à améliorer la prise en charge des patients par un partage de connaissances et une harmonisation des différentes pratiques thérapeutiques.